Ajouter

Bière : comment est-elle fabriquée ?


production-biere-belge

Boisson connue dans les quatre recoins du monde, la bière est une boisson alcoolisée, fabriquée à partir d’un moût de céréales. Bien que ses composants différent en fonction des pays, la procédure à suivre pour la fabrication, elle, reste la même. Mais alors, comment est donc fabriquée cette fameuse boisson ?

Quels sont les principaux composants de la boisson ?

 

Avant de se pencher sur les processus à suivre pour la fabrication, il est important de déterminer les composants de la bière. En général, la boisson comporte de l’eau, de houblon, du malt et de la levure.

  • L’eau est la matière première qui représente 90 à 95% de la boisson. Ce composant intervient pour donner la pureté, l’acidité et la composition minérale de la boisson. Chacun de ces éléments joue un rôle important pour la qualité et le goût de cette boisson alcoolisée.
  • Le houblon se traduit comme une plante herbacée offrant l’amertume à la boisson. Ce produit intervient pour enrichir le goût et apporte une grande aide durant la conservation. Il faut préciser que la boisson très houblonnée ne possède pas un goût amer.
  • Le malt est reconnu pour être une céréale germée pouvant se décliner en plusieurs familles. Il a pour objectif d’offrir de la saveur et de la couleur à la boisson.
  • Les levures sont des micro-organismes faisant partie de la famille des champignons. Cette substance occupe une place fondamentale dans la fabrication de la boisson puisqu’elle permet la fermentation alcoolique. Outre le pouvoir de transformer le sucre en alcool, les levures procurent des saveurs et ont une grande influence sur le goût de la boisson.

Les différentes étapes de la fabrication de la boisson alcoolisée

Pour obtenir cette boisson alcoolisée, les matières premières doivent subir un processus de fabrication stricte.

 

Le maltage

Le maltage est la première procédure à suivre et se fait dans une malterie. Il s’agit de l’endroit où l’orge doit subir quatre étapes bien distinctes avant de devenir un grain d’orge. D’abord, cette procédure débute avec la trempe des grains crus dans de l’eau tiède durant 40 heures. L’étape de la trempe consiste à enclencher la germination de l’orge.

Ensuite, l’orge trempée va être transférée à l’intérieur d’un germoir pour démembrer le germe et les enzymes. Ces derniers servent au moment du brassage afin d’obtenir l’orge vert au bout de 4 à 8 jours. C’est l’orge vert qui sera envoyé dans la touraille, un équipement de la malterie pour être chauffé et séché.

Les grains d’orge obtenus sont directement concassés et produisent une mouture. Elle va être mélangée avec de l’eau chaude et formée de la maische.

 

Le brassage

Le brassage est une étape qui sert à monter le mélange de maische en température. La chaleur réveillera les enzymes pour qu’elles extraient l’amidon présent dans les céréales afin de les transformer en moût sucré. Les experts vont transvaser le moût dans la cuve d’ébullition dans le but de le cuire et le stériliser.

 

La fermentation

La fermentation reste l’une des étapes cruciales de la fabrication de la boisson alcoolisée. Elle définira le style et la qualité de la boisson obtenue. C’est le moût dans la cuve d’ébullition qui sera refroidi à la température déterminée pour la fermentation puis ensemencé avec de la levure. Celle-ci va se multiplier avec la présence de l’oxygène dans le moût. Les levures se nourrissent petit à petit des sucres et commencent à libérer l’alcool ainsi que le gaz carbonique.

 

La maturation et la filtration

Il s’agit des dernières étapes parce que pendant la phase de fermentation, on obtient de la bière verte. Elle sera gardée plusieurs semaines à l’intérieur d’un récipient afin de s’affiner et se clarifier. Enfin, il suffit de procéder à la filtration finale, notamment la séparation des levures du liquide. Cette filtration doit se faire avec succès pour assurer le conditionnement et la qualité du produit.

No comments yet.

Respond

get in on the action.

* Required