Ajouter

French connection éblouit les spectateurs


La poursuite de « Bullitt » reste, vingt ans après sa réalisation, une référence. Aucun film policier n’a su depuis renouveler le genre. L’utilisation spectaculaire d’automobiles a changé de camp cinématographique : elle a plutôt servi les films de science-fiction ou* les comédies au cours de ces dernières années. AUTRES FILMS POLI-CIERS : La série des « Ju-dex » (Louis Feuillade, 1917-1935). «Ça. com-mence à Vera Cruz » (Don Siegel, 1949) : Robert Mit-chum, traqué, fonce vers la frontière mexicaine. « Un homme est passé » (John Sturges, 1955) : la Jeep de Spencer Tracy (manchot) prise en chasse par la Chrysler 1940 de Robert Ryan. « Echappement li-bre » (Jean Becker, 1963) : Belmondo et sa Triumph plaquée or qui fond finale-ment sur les quais. « Bon-nie and Clyde » (Arthur Penn, 1967) : où Faye Du-naway et Warren Beatty sont abattus dans leur pro-pre Ford. « L’affaire Tho-mas Crown » (Norman Je-wison, 1968) : McQueen et Dunaway font du Buggy dans les dunes. « La bande à Bonnot » (Philippe Fou-rastié, 1968) : le premier hold-up réalisé en automo-bile. « Ho ! » (Robert Enrico, 1968) : le fric de Bel-mondo brûle dans son coupé en compagnie de la belle Johanna Shimkus. « Le clan des Siciliens » (Verneuil, 1969) avec Gabin et Delon. « L’or se barre » (Peter Collinson, 1970) : Michael Caine embarque les Mini Cooper dans le camion. « Vanishing point » (Richard Sarafian, 1970) : de Denver à San Francisco, Barry Newmann se lance, au volant de sa Dodge Challenger, dans une course folle qui s’achèvera contre deux bulldozers. « Getavvay » (Sam Peckinpah, 1972) : où McQueen remet ça. « Chi-natown » (Roman Polanski, 1974) : la tête de Dunavvay, transpercée d’une balle, bloque l’avertisseur de sa Packard devant Nicholson atterré. « Sugarland ex-press » (Steven Spielberg, 1974) : folles poursuites et prise d’otages par l’auteur de « Duel ». « Larry le din-gue, Mary la garce » (John Hough, 1974) : Peter Fon-da, pilote de course fau-ché, braque un supermar-ché. « Driver » (Walter Hill, 1978) : pour Ryan O’Neal et sa Pontiac Trans Am 6.6 litres. « Subway » (Luc Bes-son, 1 985) : Christophe Lambert est poursuivi par des tueurs en Mercedes au tout début du film. Sa 205 GTI termine dans le Métro.

No comments yet.

Respond

get in on the action.

* Required